Archives de catégorie : Newsletter

APPEL AUX DONS

APPEL AUX DONS
Versement ouvrant droit à réduction d’impôt

Incontournables vigies de notre territoire, sur la commune de Nyoiseau une tour en béton et un chevalement en fer surplombent le pays segréen.

logo II Resized ResizedBonjour à vous adhérent(e)s et sympathisant(e)s de l’association.

Vous connaissez les buts de notre association qui sont de préserver et de mettre en valeur ce patrimoine commun que sont les anciennes Mines de Fer de Segré, laissées à l’abandon depuis leur fermeture en 1985.
C’est une partie de notre histoire qui était en danger de disparition si nous n’avions pas réagi.
Aujourd’hui nous faisons de nouveau appel à vous pour nous aider à sauver ce site de l’oubli.

En effet, pour réaliser les panneaux d’information et les autres éléments (grandes fresques, reconstitution d’une galerie de mine, etc.) que nous souhaitons présenter sur le site, nous avons effectué une demande de subvention dans le cadre de Fonds Européens Leader (qui transitent par la Région).
En principe notre projet qui a été accepté par la Commission ad hoc du Conseil de Développement du Pays Segréen – Anjou bleu pourrait être en partie subventionné. Mais, naturellement, comme toujours dans ce type de demande, il faut que nous apportions en fonds propres plus de 50 % de la somme souhaitée, et, à ce jour, il nous manque quelques milliers d’euros.

Aussi l’idée a-t-elle germée dans la tête des membres du CA de faire APPEL AUX DONS puisque maintenant que nous sommes devenus  »Organisme d’Intérêt général », pour les donneurs,
60 % du montant du don fait à l’association seront déductibles des impôts (de 2017).

Nous effectuons bien sûr également cette demande auprès des entreprises de Segré en Anjou bleu et, persuadé que vous serez (que nous serons) nombreux à répondre à cet appel, nous ne doutons pas pouvoir parvenir à réunir la somme nécessaire.

C’est vous qui voyez.
Les membres du Conseil d’Administration de l’Association.

———————————————————————————-

Bon de souscription

A renvoyer accompagné de votre règlement à l’Association des Mines de Fer 6 Rue de la Madeleine, 49500 Segré

Pour aider l’Association à préserver les Mines de Nyoiseau,
je verse un montant de :
 50 Euros
 100 Euros
 Autre (préciser : ………………)

Je recevrai en retour un reçu au titre de don à un Organisme d’Intérêt général, ouvrant droit à réduction d’impôt.

Donateur

Nom : ……………………………………………………………….
Prénom : ……………………………………………………………….
Adresse :………………………………………………………………………………………………………
Code postal : …………………………………….
Commune : ………………………………………………………………………….
Adresse Mail : ……………………………………………………………………
Numéro de téléphone : ……………………………

Newsletter n°4

 »Nos enfants ne nous le pardonneraient pas »

logo II Resized Resized

 »Nous n’avons pas la folie des grandeurs » écrivions-nous dans un précédent Petit Nyoisien : cette remarque est toujours d’actualité et notre intention est toujours la même, à savoir rappeler l’histoire de la mine et des mineurs à ceux qui l’ont connue et la faire découvrir aux autres.
Il serait tentant de laisser l’oubli s’installer, mais nos enfants ne nous le pardonneraient pas.

C’est du moins ce que les adhérents de l’association pensent, tout comme les membres de l’Amicale des Anciens Mineurs, heureux qu’enfin un minimum d’hommage leur soit rendu.
Remarquez bien que ces anciens mineurs encore présents ne demandent rien, pas plus que leurs veuves. Mais, est-ce une raison pour les ignorer quand on sait combien elles et ils ont marqué l’histoire du Segréen.

Et d’ailleurs quand on parle mine et histoire de la région, pour la plupart d’entre nous c’est aux travailleurs de l’ardoise et du fer que nous pensons, car si le travail proprement dit n’était pas tout à fait le même, la vie des familles dans les cités était semblable, les distractions les mêmes, les peines aussi.

Alors que notre association va bientôt fêter ses 3 ans d’existence nous voulions faire ce petit rappel du pourquoi de notre création.

Nous sommes à 400 mètres sous terre. Un ouvrier de l'entretien au fond sur un vélo-mine qui lui permet de rejoindre plus rapidement qu'en marchant l'endroit où il doit se rendre : il peut y avoir plusieurs kilo- mètres entre le puits de descente - Bois 2 ou Bois 3 - et le lieu d'intervention. Les galeries allaient jusqu'à Bourg l'Évêque.
Nous sommes à 400 mètres sous terre. Un ouvrier de l’entretien au fond sur un vélo-mine qui lui permet de rejoindre plus rapidement qu’en marchant l’endroit où il doit se rendre : il peut y avoir plusieurs kilo- mètres entre le puits de descente – Bois 2 ou Bois 3 – et le lieu d’intervention. Les galeries allaient jusqu’à Bourg l’Évêque.

Ci-dessus : une des photos qui illustreront les panneaux d’information que nous avons le projet d’installer autour du chevalement en fer.

Nous espérons pouvoir être prêts pour les Journées du Patrimoine en septembre. Nous vous tiendrons bien sûr informés.

Nous espérons pouvoir être prêts pour les Journées du Patrimoine en septembre. Nous vous tiendrons bien sûr informés.

Maintenant que le chevalement et le bâtiment annexe ont été sécurisés et la clôture qui délimite l’accès qui sera autorisé au public posée (des travaux effectués par le SIREMIF, syndicat propriétaire du site) nous pouvons étudier comment nous allons occuper l’espace mis à notre disposition.

Le travail de recherche (écrits et photos) étant terminé, nous abordons maintenant la rédaction des textes qui figureront sur les panneaux ainsi que leur mise en page : un travail de plusieurs mois qui sera effectué avec la collaboration de professionnels.
Des interviews et des films d’anciens mineurs, de veuves et d’enfants de mineurs, vont être réalisés pour venir compléter les documents qui existent déjà.

A bientôt ,

Marc Beluet, Président de l’Association qui compte une centaines d’adhérents et est tout à fait disposée à en accueillir d’autres.

Newsletter n°3

Lettre à nos adhérent(e)s et sympathisant(e)s,

logo II Resized ResizedBonjour à toutes et tous,

Début avril nous vous avons adressé un message vous informant que nous venions de mettre en ligne notre site internet.
Nous avons consulté nos statistiques un mois après et nous nous sommes rendu compte que la moitié d’entre vous seulement avait cliqué sur le lien que nous vous avions adressé pour accéder à ce site (sans savoir bien sûr qui avait eu cette possibilité).
Est-ce que cela veut dire que seulement la moitié d’entre vous a reçu ce message ? Ou le message est-il passé directement dans vos SPAM ?

Nous vous le joignons de nouveau aujourd’hui et vérifierons dans quelque temps.

Vous comprenez bien que, tant qu’à faire de vous adresser des informations, nous souhaitons au moins qu’elles vous parviennent. Après vous en faites ce que vous voulez, mais nous, nous avons rempli notre rôle, ou tout au moins une partie, en vous informant sur la vie de l’association comme on s’y est engagés.

AUTRES INFORMATIONS.

– Le principe de la prise en charge de la POSE D’UNE PROTECTION devant le site par le SIREMIF nous avait déjà été donné. Nous pouvons maintenant vous annoncer que cet accord nous a été confirmé et que la pose d’une clôture devrait avoir lieu  »dans les mois qui viennent ».

En effet, nous (nous = les membres de l’association dont vous faites partie) devrrons préalablement effectué un premier nettoyage du site notamment en coupant les quelques arbustes poussés ces dernières années qui empêcheront les visiteurs de circuler.

Il n’est pas question bien sûr de faire table rase. Ce lieu restera une friche industrielle avec ce que cela comporte, dont une nature qui veut progressivement reprendre ses droits. A nous d’en fixer les limites, en fonction de nos moyens.

C’est ensuite la commune qui prendra la relève pour peaufiner ce nettoyage : un travail considérable obligatoirement pour cette première année.

Mais, on peut considérer que si ce travail, nécessaire, est bien fait, il sera plus facile d’assurer l’entretien du site dans les années à venir (un sujet dont nous reparlerons).

– Et cela nous amène naturellement au sujet suivant : lors des JOURNÉES DU PATRIMOINE le samedi 17 et le dimanche 18 septembre, vous pourrez passer nous rencontrer sur le site puisque nous y tiendrons une permanence de 10 à 18 H00.

Si la clôture n’est pas encore posée, pour la sécurité nous installerons une protection provisoire pour délimiter l’accès au public ainsi qu’un abri pour pouvoir être présents quelles que soient les conditions météorologiques.

De cette façon nous pourrons vous présenter quelques documents sur les projets en cours.

Et … autre sujet lié :

VOUS POURREZ RENOUVELER VOTRE ADHÉSION puisque c’est pendant ce mois de septembre que chaque année nous serons mis à contribution.

Profitez du fait que le site sera ouvert à tous pour venir avec des amis, qui souhaitent ou non adhérer, en sachant que prochainement des portails permettront d’y avoir accès en permanence.

C’est le but que s’est fixé notre association, avec celui d’y installer des PANNEAUX D’INFORMATION ¹ afin que les visiteurs puissent y découvrir la vie dans les Mines de Fer : aussi bien au fond qu’au jour, dans les cités, à la baignade, …

¹  Au moment où nous vous adressons cette newsletter nous sommes toujours à la recherche de quelqu’un qui pourrait se charger de concevoir ces panneaux – plus précisément d’en écrire les textes – avec notre participation bien entendu.

Ce pourrait être une personne en Service Civique, un Emploi Aidé, un étudiant, un retraité ou tout simplement un passionné qui est prêt à consacrer un peu de temps à ce travail qui, au demeurant, devrait être des plus intéressants.

Nous savons où se trouvent les renseignements nécessaires et nous disposons de la plupart des documents photos connus qui existent. On dit bien connus, car beaucoup de personnes en possèdent et ne l’ont jamais fait savoir : c’est peut-être le moment. Faites-vous donc connaître. Bien sûr que nous ne pourrons pas utiliser toutes les photos dont nous disposerons, mais plus nous en aurons pour effectuer un choix, mieux cela sera.

A bientôt.

Pour le CA de l’Association, le Président : Marc Beluet.